01-2018

Réunion du vendredi 12 janvier à Guéret

Présents :
AUZELOUX Daniel, ARRIZOLLI Gilles, BLANCHER Jean-Pierre, BROUSSARD Alain, BRUNET Michel, D’ARLHAC Michel, DUVERNOIS Michel, FAYEMENDY Bernard, GESLIN Christian, GUILBERT Michel, HUBERDEAU Alain, MEYRAT Jean-Pierre, MOULINIER Jean-Yves, REIX Jean.

Sortie exceptionnelle pour cette première réunion 2018. Nous profitons de l’exposition ‘’ 120 ans de cinéma en Creuse’’ où notre ami Gilles présente plusieurs de ses caméras et accessoires cinématographiques, pour décentraliser notre rendez-vous mensuel.
Départ après regroupement dans les voitures depuis le parking du Centre Leclerc de Limoges, puis regroupement général dans un restaurant asiatique où nous partageons une copieuse cuisine ’’à volonté’’.
Retrouvailles à 14h00 à la bibliothèque multimédia, une salle nous est réservée pour procéder à notre réunion mensuelle, alors que les dames nous accompagnant s’offre une petite ballade avec visite du musée d’art de Guéret.

Autour de la table:
Le point sur les adhésions : 82 cotisations sur environ 119 adhérents.
Discussions sur la page de couverture du prochain Déclic avec les photos de l’église saint Michel des Lions à Limoges par Jean Faissat, photographe à Limoges fin 19ème.
Préparation par Jean Yves d’un hors-série Déclic de 48 pages spécial Napoléon CONTI.
Demande d’articles pour Déclic à l’ensemble des membres présents.
Expo d’un jour : cette grande manifestation prévue pour Octobre 2018 va regrouper trois thèmes : l’expo d’un jour, l’assemblée générale et les 20 ans du club néanmoins reste à définir le lieu : Argentat (19), ou Graçay (18).

Présentation d’appareils sortis de la collection de chacun :
Gilles A : Boite en noyer : chargeur pour tireuse camera Lumière film 35 mm : la caméra Lumière pouvait être utilisée pour trois fonctions : filmer, reproduction de film et projecteur.

Daniel A : Caméra EMEL : camera 16 mm panoramique pouvant filmer en double 8 grâce à un système de masque occultant une moitié du film. Monture C.
: Camera super Movirex tourelle trois Objectif, Berthiot.
: Trois appareil photos Pontiac ‘Lynx’’
Alain H : Lanterne de projection ‘’Lapierre’’ métal polychrome 1890.
Jean Pierre M : Imposant optique ‘’Berthiot’’ 1920 n° 4, série Id.
: Appareil détective ‘’Suter magazin’’1890 format 9×12 (fabrication suisse à Bâle)

Suite de la soirée avec la visite de l’exposition.
Visite agréablement commentée par Monsieur Daniel Domec (coorganisateur de l’exposition), retraçant l’histoire des cinémas de Guéret et de la Creuse, le tout très documentés par des affiches, panneaux, photos, littérature diverse entourant les projecteurs, les cameras et matériel divers présentés par Gilles.

Remerciements à ceux qui ont participés à cette sortie. Rendez pour la prochaine réunion cafétéria Leclerc à Limoges à 18h

le vendredi 9 Février 2018     REPORTEE au 16 février

Dates à retenir
Nous serons présents aux foires : Aulnay de Saintonge le 3 février, Foire de Glisy le 3 février, Villeneuve Tolosane le 15 avril (décision en cours), Montamisé le 8 avril, nous vous attendons avec plaisir afin de partager de bons moments

Le secrétaire Christian G

Hommage à Douglas St Denny

Il y a des matins pluvieux, des matins chagrins et des matins chagrin-pluvieux qui font mal au cœur, comme celui où j’ai appris la disparition de Douglas St Denny. J’ai connu Douglas à l’été 1991, récemment arrivé en limousin j’écumais les brocantes de la région à la recherche d’appareils photos, lorsque sur un stand, ce sympathique américain parlant admirablement le français m’a raconté l’histoire de tous les appareils que je prenais en main sur sa table. Une situation qui étonne en brocante et qui m’a donné envie d’en savoir plus. Car je n’avais pas devant moi un vrai collectionneur, mais un raconteur d’histoires, état d’esprit qu’il m’a transmis et je l’en remercie. Après quelques affaires il m’a invité à lui rendre visite dans sa maison des Monts de Blond (nord de Limoges) où il résidait avec sa famille pour les congés d’été. J’ai trouvé là des vitrines garnies d’appareils où rien n’était à vendre mais certainement à la vue de mes yeux qui brillaient, tout devenait possible, « bon ça te ferait plaisir ? on va voir ça ». Sa générosité n’avait d’égal que sa gentillesse, car si j’ai appris à collectionner c’est grâce à Douglas, à sa formidable bibliothèque et ses précieux conseils. J’attendais impatiemment chaque été pour monter la côte de Villerajouze et retrouver le personnage qui avait toujours pleins d’histoires à raconter mais aussi pleins de questions, sur quantité de sujets et auxquelles j’avais des fois un peu de mal à répondre tant la surprise était grande et la question insolite : c’était Douglas. En fin d’été ma dernière visite se terminait toujours par un passage dans sa bibliothèque où il m’invitait à choisir des livres sur les appareils photos « prends tout ce que tu veux, tu me les rendras l’année prochaine » toutes mes bases, toute ma culture, m’ont été apporté par nos conversations, nos échanges par mails tout au long de l’année et ses livres qu’il me conseillait ou pas mais toujours avec raisons.

Et puis Douglas, le curieux, le touche à tout a changé de domaine, la photographie ancienne est sorti doucement de sa vie, mes visites n’avaient plus de but photographiques, les appareils avaient quitté les vitrines, les livres aussi. Ainsi va la vie.

Je garde un souvenir plein de reconnaissance à Douglas pour tout ce qu’il m’a apporté dans la constitution d’une collection, dans le choix des modèles et surtout la recherche des histoires. Chaque objet a une histoire, elle ne doit pas être oubliée. J’ai toujours dans mes vitrines quelques appareils qui me rappellent ce barbu qui m’a fait connaître Bièvres, où j’étais abasourdi de le voir discuter avec nombre de marchands et souvent dans leurs langues maternelles. Spectacle rare.

Douglas St Denny est né à Syracuse aux USA, militaire après diverses affectations il séjourne en Allemagne et se familiarise avec les appareils photos allemands (il parlait allemand) bien sûr mais aussi européens et russes. Les déplacements professionnels de son épouse l’emmenèrent dans divers pays dont la Chine (il parlait le mandarin). Il écrivit un livre sur les appareils chinois1 qui est encore une référence dans ce domaine. Il participa quelques années à un livre concurrent du bien connu Mc Keown’s, le Blue-Book2, puis visionnaire se tourna vers un nouveau média, internet pour y créer un site catalogue des appareils photos de collection. Un peu tôt pour les collectionneurs qui n’ont pas la réputation d’être à la pointe du progrès technologique. En 1992, suite à une vente exceptionnelle d’appareils miniatures et d’espionnage chez Christies à Londres, il rédige avec Michael Pritchard le Spy Camera3 que tout collectionneur de ce type matériel connait. Au fil de ses périples il collabora également à la presse spécialisée en photographie, en Chine, en Angleterre, en Allemagne en Australie, etc…

Les Iconomécanophiles du Limousin adressent à sa famille leurs condoléances les plus sincères.

 

Posted in Autres.